Solidar Suisse s’engage en Bolivie pour un meilleur respect des femmes et une réduction de la violence. Dans le cadre de deux projets, Solidar Suisse conduit des campagnes de prévention et de soutien aux victimes de violence grâce à des conseils juridiques gratuits. Ces projets sont financés par le mandat Vida Sin Violencia de la coopération suisse (DDC), ainsi que la Croix-Rouge suisse.

Solidar Suisse appuie des centres de conseils (SLIM – Servicios Legales Integrales Municipales) dans plus de 80 communes, ainsi que des réseaux contre la violence (Redes de Lucha contra la violencia). Par des conseils juridiques gratuits, Solidar Suisse soutient les femmes boliviennes afin qu’elles puissent se défendre contre la violence et les abus dont elles sont victimes. Les centres de conseils travaillent en étroite collaboration avec les autorités, les écoles, les centres de santé et les organisations de la société civile afin de créer les conditions d'une évolution sociale. Objectif : développer la prévention de la violence, l’émancipation et le respect de la loi, plutôt qu’une culture machiste.

Violence répandue contre les femmes

En Bolivie, les femmes sont particulièrement souvent victimes de violence. D’après une enquête de l’ONU, plus de la moitié auraient été au moins une fois dans leur vie victimes d’actes violents. Le nombre d’homicides est également très élevé, soit plus de 100 femmes par an. Ce taux élevé a comme conséquence une lutte  contre la violence ainsi qu'une démarche de sensibilisation de la population. Les hommes sont poussés à assumer leurs responsabilités et à trouver un chemin sortant de cette spirale négative. Au niveau national, des bases juridiques garantissant une protection renforcée des femmes sont actuellement élaborées. Ainsi, une loi qui devrait garantir aux femmes une vie sans violence a été créée.

On constate aujourd’hui que les femmes portent plus souvent plainte lorsqu’elles subissent des violences conjugales. Cela s’explique en grande partie par l’amélioration du système juridique et la mise en réseau des centres de conseils et de soins. Le processus d’émancipation est sur la bonne voie, chez les femmes comme chez les hommes. Cependant, la revendication d’une totale égalité intergenre rencontre encore une importante résistance dans le pays.

Share buttons Header Image

Témoignage