Le Burkina Faso est l'un des pays les plus pauvres au monde dont la majorité de la population vit de l'agriculture. Les projets de Solidar Suisse renforcent la sécurité alimentaire, améliorent les rendements et participent à l'émancipation des femmes.

Solidar Suisse aide les petites agricultrices et agriculteurs au Burkina Faso avec des programmes d’alphabétisation, des formations continues sur l’agriculture et la mise en place de structures de garde des enfants. Ces activités permettent d’améliorer la sécurité alimentaire et les revenus des populations.

L’alphabétisation – une clé pour une vie meilleure

Moins de 60% des Burkinabé achèvent les six ans de scolarité primaire. Avec comme conséquence que la majorité de la population ne sait ni lire, ni écrire. Solidar Suisse travaille avec des associations agricoles locales qui offrent à leurs membres des cours d’alphabétisation orientés sur la pratique, des cours de français, ainsi que des formations continues. Une formation simple en comptabilité est aussi proposée, ainsi qu’un soutien à des initiatives entrepreneuriales au sein des organisations de producteurs. Des systèmes de solidarité internes aux organisations améliorent la situation alimentaire de plus de 3’000 paysans particulièrement pauvres.

La fertilité plutôt que l’érosion

L’agriculture burkinabé est marquée par de longues périodes de sécheresse. Avec des organisations agricoles, Solidar Suisse diffuse de nouvelles techniques permettant de lutter contre les impacts du changement climatique. De petits murs de protection permettent par exemple de limiter l’érosion et l’écoulement de l’eau. Ces techniques ont nettement augmenté la productivité et le niveau d’autosuffisance de 2'400 paysans. Les paysan-ne-s sont aussi formés à l’agriculture biologique.

L’émancipation des femmes

La pauvreté des familles paysannes et des communautés est liée à la discrimination économique dont sont victimes les femmes. Solidar Suisse développe des structures de prise en charge extrascolaires que les femmes peuvent utiliser pour faire garder leurs enfants en bas âge. Avec 28 nouvelles structures de ce type, Solidar Suisse permet à 300 femmes de se former et de développer des initiatives entrepreneuriales dans les régions rurales.  

 

 Le programme de Solidar au Burkina Faso bénéficie du soutien de la Direction du Développement et de la Coopération suisse (DDC) et du Service liechtensteinois de développement (LED).

 

Share buttons Header Image

Images