La Fifa n’a pas arrêté de faire les gros titres pour un nombre incalculable de cas de corruption. La question essentielle de la responsabilité sociale et du respect des droits humains dans l’organisation des Mondiaux s’est retrouvée au second plan. Afin de changer cela, nous allons écrire une lettre au nouveau président de la Fifa pour son élection le 26 février.

5392 ont déjà participé. Avec votre aide nous serons bientôt 5500

Et Sepp Blatter vient également de se prononcer sur les candidats. Sur Blatter-TV il se prononce sur Infantino, Champagne, Salman et Sexwale.

Nous avons réuni l’année passée 10‘000 signatures en faveur d’une Charte de responsabilité sociale pour la Fifa. Nous n’avons pas pu remettre la pétition, car l’organisation s’est retrouvée sans directeur peu de temps après. A l’automne nous avons demandé aux candidats à la présidence de prendre position sur les enjeux sociaux liés à l’organisation des Coupes du monde, sans réaction digne de ce nom. Le nouveau président de la Fifa sera élu le 26 février 2016. Il doit conduire la Fifa dans une nouvelle ère.

Merci de signer la lettre ci-dessous en remplissant le formulaire.

Cher président de la Fifa (le nom sera rajouté après l’élection),

Solidar Suisse vous félicite pour votre élection à la tête de la Fifa. Votre organisation est à la croisée des chemins et vous confronte à des décisions cruciales. Lors de votre candidature comme président de la Fifa, nous vous avions demandé d'adopter une Charte de responsabilité sociale pour mettre un terme aux violations des droits humains et du travail occasionnées par l'organisation des Mondiaux.

En tant que président de la Fifa, nous vous encourageons vivement à prendre immédiatement les mesures suivantes pour les Coupes du Monde de 2018 en Russie et de 2022 au Qatar:

Adaptation des contrats avec les pays organisateurs:

•    Les contrats avec les pays et villes hôtes intègrent une dimension sociale. La Fifa édicte des lignes directrices pour des conditions de travail décentes sur les chantiers de construction des stades, pour la prise en compte des droits humains dans l’ensemble des projets en lien avec la Coupe et dans ses rapports avec les travailleurs et travailleuses informel-le-s. Pour cela, elle s’appuie sur les conventions fondamentales du travail de l’OIT et les traités relatifs aux droits humains de l’ONU.
•    Les partenaires s’engagent à respecter les droits humains et les droits du travail et à mettre en place des mesures, contractuelles et vérifiables, afin de garantir leur respect.
•    La Fifa et ses partenaires protègent les droits salariaux des travailleurs et travailleuses informel-le-s à proximité des stades et dans les Fan Zones.

Mise en place de mécanismes de contrôles et de sanction

•    Un groupe de travail institutionnalisé, se réunissant régulièrement et comprenant des représentant-e-s de la société civile et de la Fifa garantit le contrôle de la mise en œuvre de la Clause de durabilité
•    Des visites tripartites (Fifa, maîtres d’ouvrage, représentants des travailleurs) garantissent le respect des droits du travail sur les chantiers.
•    Les manquements sont sanctionnés. En cas de graves violations des droits humains, le pays hôte peut se voir retirer l’attribution de la Coupe.
Solidar Suisse vous remercie de répondre à ce courrier d’ici le 31 mars 2016.

Avec mes cordiales salutations,


Blatter TV

Gianni Infantino

Tokyo Sexwale

Jérôme Champagne

Salman Chalifa

E-Mail Gianni Infantino

Signer la lettre

2016_Fifa Brief an den Präsident

 

Your Information

Pages

1
YR
Anonymous
2
YRS
Anonymous
2
YRS
Anonymous