Les changements climatiques font de nombreuses victimes et ont un impact négatif sur l'environnement dans le monde entier. Les plus pauvres sont les plus fortement touchés, bien qu'ils contribuent très peu à ces changements. La Suisse, qui compte parmi les pays les plus riches au monde, doit enfin agir.     Signez la pétition et invitez notre ministre de l'environnement, Doris Leuthard, à intervenir en faveur d'une politique climatique profitant également aux plus faibles d'un point de vue social.

Pétition pour une politique climatique équitable

Madame Leuthard, mesdames et messieurs les membres du Conseil fédéral et des Chambres fédérales,

Aujourd’hui, les changements climatiques font d’innombrables victimes et entraînent des dommages à l’environnement préoccupants ainsi que des coûts immenses. Cette situation touche tout particulièrement les pays les plus pauvres de la planète, alors que ce sont eux qui y ont le moins contribué.

Notre pétition pour une politique climatique équitable demande:

1. Que la Suisse, afin de réduire ses émissions de CO2, utilise exclusivement des ressources renouvelables pour son approvisionnement énergétique d’ici à 2050. Aujourd’hui, nous disposons non seulement de la technologie nécessaire, mais aussi des capacités économiques. 

2. Que la Suisse, au plan international, apporte son soutien aux pays en développement pour s’adapter aux changements climatiques et mettre en œuvre une protection du climat. Ces pays souffrent tout particulièrement de ces changements, alors qu’ils y ont peu contribué. Cette aide doit être financée en dehors de l’aide au développement.

Afin de mettre en œuvre une protection du climat efficace sur l’ensemble de la planète, il est indispensable que les pays les plus riches et les plus pollueurs apportent leur juste contribution. La responsabilité de la Suisse est en jeu!

====

Pétition pour une politique climatique équitable (version complète)

Chers membres du Conseil fédéral et des Chambres fédérales,

Des villes inondées aux Etats-Unis, des champs desséchés au Népal et des montagnes qui bougent en Suisse – les changements climatiques se font déjà sentir dans le monde entier. Les pays les plus pauvres de la planète sont parmi les plus touchés, alors qu’ils ont le moins contribué aux changements climatiques.

En même temps, nous disposons aujourd’hui des capacités technologiques pour faire passer l’ensemble de notre approvisionnement énergétique vers des sources d’énergie à 100% renouvelables. Dans un nombre croissant de pays, l’énergie éolienne et – de plus en plus – le solaire rivalisent économiquement avec les énergies conventionnelles. Des bâtiments et des véhicules plus performants réduisent considérablement la consommation. Nous pouvons ralentir le réchauffement climatique, nous pouvons éviter que le monde ne se désagrège.

Nous demandons que la Suisse s’engage, au plan national comme au plan international, à lutter contre les causes des changements climatiques, mais aussi à affronter ses conséquences. La justice climatique signifie que la Suisse, avec ses émissions importantes et sa grande richesse, est tenue d’apporter une contribution appropriée. 

Concrètement, nous demandons:

1. Que la Suisse, pour protéger le climat et assurer les moyens de subsistance des générations futures, utilise exclusivement des ressources renouvelables pour son approvisionnement énergétique d’ici à 2050 et pour l’ensemble de son territoire. Nous devons abandonner les énergies fossiles – y compris la mobilité fossile – complètement et aussi vite que possible, afin de maintenir un climat vivable et ne pas laisser le réchauffement planétaire dépasser le seuil fatidique de 2°C. Cela signifie une réduction de 40% des émissions de CO2 d’ici à 2020, et une réduction de 60% d’ici à 2030 (par rapport à 1990).

2. Que la Suisse, au plan international, apporte son soutien financier aux pays en développement qui ont peu contribué à ces changements mais qui en souffrent tout particulièrement. La justice climatique implique que la Suisse aide ces pays à mieux faire face aux conséquences du réchauffement climatique et à se développer de manière à respecter le climat. Le financement, mesuré en fonction de la puissance économique, ne doit en aucun cas se réaliser au détriment de la lutte contre la pauvreté et doit être budgétisé en dehors de l’aide au développement.

Nous sommes convaincus que l’engagement en faveur de la justice climatique sera payant. Aucun individu ni aucun Etat n’est à même d’arrêter les changements climatiques à lui seul, chacun doit y contribuer. Toute forme d’indifférence comme toute excuse ne sont que pure injustice. Nous demandons au Conseil fédéral et au Parlement d’accomplir tout ce qui est nécessaire pour davantage de justice climatique en Suisse.

Signer la pétition