8 Apr 20
Lionel Frei

Le Salvador est lui aussi touché par le coronavirus. Des mesures particulièrement drastiques ont été mises en place afin d'endiguer l'épidémie. Le gouvernement a décrété un confinement obligatoire, doublé d'un couvre-feu, et la fermeture des marchés. Les personnes ne respectant pas ces mesures sans raison valable sont amendées et envoyées dans des centres de quarantaine. Afin de soulager économiquement la population, le gouvernement a décidé de distribuer 300$ par mois aux familles pauvres du secteur informel. Avec ses organisations partenaires, Solidar Suisse mène plusieurs actions pour lutter contre le virus.

Suite à la décision du gouvernement de soutenir les ménages les plus pauvres, des files d'attente à perte de vue se sont créées à l'entrée des bureaux officiels. La demande a été si importante que certain-e-s n'ont pas réussi à obtenir le paiement dont ils avaient pourtant le droit. Afin de soutenir et faciliter le processus administratif, Solidar Suisse et ses organisations partenaires participent à la mise en place et au contrôle des listes des personnes pouvant bénéficier de la manne gouvernementale. Nos partenaires très reconnus localement vont aussi dans les régions reculées afin d'inclure les ménages les plus marginalisés qui ne peuvent ou ne savent comment réclamer cette aide.

Sensibiliser et assainir

Des "stations d'assainissements" ont été aussi installées dans le pays par la protection civile salvadorienne. Ces petits stands installés sur les routes servent à désinfecter les véhicules, les personnes, mais aussi à diffuser les bonnes pratiques relatives à suivre en matière de prévention. Les associations locales de jeunes mises sur pied et soutenues par Solidar Suisse de longue date ont ici toute leur utilité: ces jeunes s'occupent de la désinfection et de la sensibilisation. Solidar Suisse a par ailleurs acheté des pomptes manuelles; le Ministère de la santé a fourni la solution désinfectante.

Soutenir les femmes victimes de violence

On constate depuis le début du confinement une augmentation, généralisée dans le monde, de la violence à l'égard des femmes. Malgré les mesures restrictives, nous avons décidé avec nos partenaires  de renforcer nos ativités de lutte contre la violence de genre. Des hotlines de soutien ont notamment été mises en place et des juristes et des psychologues sont disponibles pour accompagner les femmes victimes de violence.

FAIRE UN DON

Coronavirus: les pays pauvres ont besoin d'aide

La plupart des habitant·e·s des pays pauvres sont fortement touché·e·s par le coronavirus et ses conséquences économiques et sociales.

Spenden Corona

Donation Amount
Your Information