5 Mar 20

Partout dans le monde, des femmes sont descendues dans la rue ce dimanche 8 mars à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes. Dans toute la Suisse, plusieurs grèves et actions étaient prévues. Au Salvador, les organisations partenaires de Solidar luttent contre l'interdiction d'avorter et la violence omniprésente.

Les femmes sont toujours victimes de discriminations et de violences massives dans le monde entier. C'est ce que montre une nouvelle étude publiée par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) à l'occasion de la Journée mondiale de la femme. Selon l'étude, 28% des personnes interrogées pensent encore qu'il est normal qu'un homme batte sa femme. La violence domestique reste un problème énorme et un risque majeur pour les femmes du monde entier. Solidar travaille donc en Bolivie et en Amérique centrale pour les droits des femmes et la protection des femmes contre la violence.

Les femmes en grève au Salvador

Nous soutenons également les femmes du Salvador, qui sont descendues dans la rue dimanche 8 mars pour défendre leurs droits et lutter contre la violence. Parce que la situation des femmes au Salvador est toujours catastrophique. D'une part, le pays a le taux de meurtre de femmes le plus élevé au monde (plus de 10 meurtres pour 100 000 femmes) et, d'autre part, une loi sur l'avortement particulièrement drastique. En cas d'avortement, les femmes du Salvador sont condamnées à de longues peines de prison.
Soutenez les organisations partenaires de solidarité dans la lutte contre l'interdiction absolue de l'avortement et pour une vie sans violence.

Share buttons Header Image