27 Aug 18
Lionel Frei

Un conflit industriel chez le fabricant d'équipement de soudage Jasic Technology, basé dans la ville de Shenzhen, a conduit à l'enlèvement d'une personne et a déclenché des protestations étudiantes dans tout le pays.

Le conflit social a commencé fin juillet lorsque les employé-e-s de l’usine ont protesté face à l’interdiction de former un syndicat indépendant. L’usine a licencié sept personnes et 30 manifestant-e-s ont été temporairement arrêtés. Suite à de nouvelles manifestations, Shen Menguy, une militante syndicaliste bien connue et fortement engagée en faveur des travailleurs de Jasic, a été enlevée. On est sans nouvelles d’elle depuis le 11 août.

Depuis lors, les étudiant-e-s de nombreuses universités se sont mobilisés en faveur des travailleuses et travailleurs de Jasic. La censure chinoise a réagi violemment en fermant des forums de discussion et en bloquant les recherches sur Internet portant sur le sujet. Mais le fait que, malgré cette censure, ce conflit provoque de telles vagues en Chine est une indication de la frustration croissante de la population à l'égard des inégalités. Il est aussi le signe du mécontentement grandissant face à l'incapacité du Parti communiste et du syndicat officiel à trouver des réponses adéquates aux demandes des travailleuses et travailleurs.