22 Jan 18
Iwan Schauwecker

Le 1% de la population mondiale la plus riche a empoché l’année passée 82% de toute la fortune créée. C’est ce que révèle le rapport de l’ONG Oxfam « Partager la richesse avec celles et ceux qui la créent ». A l’inverse, la moitié la plus pauvre de la population n’a pas gagné assez en 2017 pour pouvoir mettre 1 centime de côté. L’évasion fiscale des entreprises et des super riches est l’une des causes principales de l’augmentation de ces inégalités.

Le rapport « Partager la richesse avec celles et ceux qui la créent » illustre comment le fossé entre riches et pauvres continue à se creuser et comment les entreprises, autant que les super riches augmentent leurs profits, en faisant pression sur les salaires et en évitant les impôts. Voici la situation :

Milliardaires vs le monde

Entre 2016 et 2017 le nombre de milliardaires a augmenté comme jamais – tous les deux jours il y a un milliardaire (en dollars) en plus. Soit 2043 au total.

Bénéfices vs salaires

En seulement 4 jours, le conseil d’administration d’une des  cinq plus grandes entreprises de mode gagne autant qu’une couturière au Bangladesh pendant toute sa vie.

1% vs 99%

Le 1% de la population la plus riche possède plus de fortune que les autres 99%.

Éviction vs contribution

Le 1% de la population la plus riche évite de payer environ 200 milliards de dollars grâce à des astuces fiscales.

Démantèlement vs développement

Les pays en développement perdent au moins 170 milliards de dollars par année à cause de l’évasion fiscale des entreprises et des personnes les plus riches. C’est plus que le budget total mondial de l’aide au développement (145 milliards par année).

Share buttons Header Image