10 Aug 17
Iwan Schauwecker

Grâce à l'engagement de China Labor Watch et Solidar Suisse, la semaine de travail réglementaire sera réduite de six à cinq jours dans toutes les usines des fournisseurs de Mattel, Disney et Hasbro - les grandes multinationales du jouet. Cette nouvelle réglementation conduira aussi à une augmentation des salaires car les heures supplémentaires du samedi sont mieux rémunérées.

A partir de janvier 2018, la semaine de travail ne comptera plus que cinq jours dans les usines chinoises des fournisseurs de Mattel, Disney et Hasbro. Une évolution à saluer dans un secteur économique où les innombrables heures supplémentaires et les mauvaises conditions salariales sont monnaie courante.

Plus de temps libre et de meilleurs salaires

China Labor Watch a pu obtenir d’ICTI Care - un standard important dans l’industrie chinoise des jouets - que les usines fournissant les multinationales réduisent la semaine de travail de six à cinq jours. Les ouvriers et ouvrières auront ainsi non seulement plus de temps libre, mais seront aussi mieux payés pour les éventuelles heures supplémentaires réalisées le samedi. Le droit chinois du travail limite en effet la semaine de travail à 40 heures et le salaire doit être doublé pour les heures supplémentaires réalisées les jours fériés.

La campagne Fair Toys se poursuit

La nouvelle réglementation concerne au total 28 usines qui sont associées en Chine à ICTI Care. Solidar Suisse se réjouit de la récente décision d’ICTI Care, mais sera attentive à la manière dont celle-ci sera mise en œuvre. Pour que les conditions de travail deviennent véritablement décentes, il est nécessaire de maintenir la pression sur le secteur du jouet. Nous allons analyser à nouveau cette année les problèmes persistants dans la production de jouets et faire état des violations des droits du travail découverts.

Share buttons Header Image