31 Mai 16

L’Organisation Internationale du travail (OIT) évalue le nombre de personnes sans emploi dans le monde à environ 204 millions. Mais des millions d’autres travaillent dans des conditions précaires, sans protection en cas de perte d’emploi ou de maladie ou sont victimes d’exploitation.

Le chômage et le travail précaire n’impactent pas seulement les travailleurs et travailleuses, mais aussi leurs enfants qui doivent - pour certains - travailler plutôt que d’aller à l’école. De plus, en cas d’accident ou de maladie, les revenus se trouvent rapidement fragilisés et les coûts liés aux soins de santé aggravent encore la situation. Enfin, une grande partie des travailleurs et travailleuses dans le monde ont un travail informel - et donc non taxé. Ce phénomène prive les Etats de revenus indispensables pour assurer les soins de santé, la formation et le système social.

Afin que chacun et chacune puisse vivre dans la dignité, il est nécessaire de créer de nouveaux emplois où les droits du travail soient respectés. Mais aussi d’instaurer un système de protection juridique et social pour les travailleurs indépendants. Il s’agit là de l’objectif 8 des Objectifs du développement durable (ODD).

Solidar Suisse s’engage fortement pour cet objectif. Au Sri Lanka, nous soutenons des coopératives de pêcheurs et petits paysans. Celles-ci renforcent l’économie locale et garantissent un revenu décent à leurs membres. En Afrique du Sud, en Chine, en Bolivie et au Nicaragua des employé-e-s et des travailleurs indépendants bénéficient de formations continues et de soutiens pour défendre leurs droits. En Bosnie et en Serbie, des jeunes reçoivent une aide pour intégrer le marché du travail.

En tant que citoyens et consommateurs, nous pouvons faire la différence pour soutenir des conditions de travail décentes dans le monde. Par exemple, en nous engageant publiquement pour les droits de travailleurs et travailleuses, en consommant de façon responsable, plutôt que bon marché, ou encore en soutenant la solidarité internationale.