15 Apr 16
Fabienne Widmer

La Fifa est pointée du doigt depuis des années pour les violations des droits humains occasionnées lors des Coupes du monde. John Ruggie, qui vient de publier son rapport « Fifa & droits humains », confirme ces critiques et conseille à la Fifa de prendre sérieusement aux sérieux ces problèmes dans l’organisation des prochaines Coupes du monde.

Parmi les risques mentionnés par cet expert internationalement reconnu, citons en vrac : les expulsions de communautés entières lors de la construction de nouveaux stades, les violations des droits du travail sur les chantiers ou les conditions de travail exécrables dans les usines produisant les produits estampillés Fifa.

John Ruggie recommande à la Fifa de prendre des mesures énergiques pour remédier à ces problèmes. Elle doit user de son influence pour garantir le respect des droits humains de la même manière qu’elle utilise son pouvoir pour défendre ses intérêts commerciaux. Ces recommandations collent parfaitement aux demandes réalisées par Solidar Suisse depuis des années. Nous espérons que celles-ci trouveront désormais un accueil favorable.

John Ruggie propose trois axes pour la mise en œuvre de changements :

  • La Fifa doit définir clairement et imposer ses exigences en matière de respect des droits humains.
  • La Fifa doit renforcer son système interne et agir de façon proactive plutôt que de réagir aux critiques
  • La Fifa doit améliorer sa transparence et permettre un accès à la réparation pour les victimes

Le nouveau président de la Fifa Gianni Infantino a promis une mise en œuvre rapide. De telles déclarations sont cependant monnaie courante. Par ailleurs, son bilan en terme de transparence et de culture d'entreprise ne permet pas d’espérer un rapide changement. Solidar Suisse va donc suivre le processus de mise en œuvre de la Fifa afin de s’assurer que les promesses seront suivies d’actions concrètes.

Share buttons Header Image

Fifa

Coupe du Monde 2022 au Qatar

Avec des investissements atteignant les 50 milliards de dollars, le Qatar est en train d’organiser l’événement sportif le plus cher de tous les temps. 12 stades sont prévus, dans la capitale Doha et ses alentours.