31 Mar 16
Iwan Schauwecker

Ce titre ne reflète malheureusement pas la réalité. Mais cette décision serait la réaction appropriée d’une Suisse prenant au sérieux ses obligations humanitaires. En tant qu’une des premières signataires de l’Appel pour que la Suisse accueille rapidement 50'000 réfugié-e-s, directrice de Solidar Suisse Esther Maurer appelle la Suisse à agir de manière active et solidaire.

Avec la fermeture de la route des Balkans, la situation des milliers de personnes fuyant le conflit syrien s’est transformée en crise humanitaire. 70'000 réfugié-e-s sont actuellement bloqués en Grèce, un nombre qui devrait rapidement grimper à 100'000. Cette réalité, l’Europe ne peut pas la régler avec des murs et une attitude de repli.

Compte tenu de la situation catastrophique dans laquelle se trouvent ces personne, la Suisse devrait  jouer un rôle précurseur  afin d’encourager les autres Etats européens à plus de solidarité. Une telle attitude n’est qu’une question de volonté politique. C’est aussi une occasion unique pour la Suisse de se positionner avantageusement en tant qu’Etat souverain et solidaire.

Signez  vous aussi l’Appel pour que la Suisse accueille rapidement 50'000 réfugiés.

Photo : Idomeni, mars 2016, Fotomovimiento, Flickr Creative Commons

Share buttons Header Image