2 Sep 15
Iwan Schauwecker

SoccerEx « The world’s greatest football businnes event » aura lieu la semaine prochaine à Manchester. Une rencontre pour les acteurs qui font du business grâce au football. La présence de la Fifa n’est pas étonnante. Mais pourquoi Solidar participe à cet événement?

Terre des Hommes organise à la SoccerEx un débat sur les impacts négatifs des grands événements sportifs. La Fifa et Solidar Suisse sont invités pour débattre du problème. C’est une occasion en or pour Solidar de démontrer directement à la Fifa et à un public d’affaires que les Coupes du monde conduisent à de graves violations des droits humains et que la Fifa porte une responsabilité pour cela.

Qui s'intéressent aux droits humains?

La Fifa et les sponsors refusent pour la plupart d’assumer leur responsabilité pour les violations des droits humains occasionnées par les Coupes du monde. L’association de football affirme que son influence sur les Etats qui accueillent les Mondiaux est limitée. C’est en fait exactement le contraire: ce sont les exigences de la Fifa qui conduisent aux violations de droits humains constatées au Qatar et en Russie dans le cadre de l'orrganisation des prochaines Coupes.

La responsabilité sociale plutôt que les milliards

Les Coupes du monde doivent être des fêtes pour tout le monde. Et donc aussi pour les travailleurs sur les chantiers, les vendeurs et vendeuses de rue et les populations locales. L’association faîtière, actuellement sous forte pression suites aux nombreuses accusions de corruption, doit enfin repenser son rôle. La Fifa doit respecter une Charte de responsabilité sociale et réinvestir ses milliards en faveur de tous les participant-e-s. Convaincre la Fifa et les sponsors ne sera pas une mince affaire, mais c’est justement la raison de notre présence au SoccerEx de Manchester !

Share buttons Header Image

Newsletter