Mercredi, 1. Juin 2016
Iwan Schauwecker

Solidar Suisse peut se retourner sur un exercice 2015 couronné de succès. Les programmes en faveur des réfugiés syriens au Liban et des victimes du tremblement de terre au Népal ont conduit à d’importants volumes de dons. Afin de maintenir une coopération au développement de haute qualité et de soutenir les personnes en situation d’urgence humanitaire, les membres de Solidar Suisse se sont exprimés contre les économies menaçant la coopération au développement.

L’urgence humanitaire persistante liée à la situation des réfugié-e-s en provenance de Syrie et les conséquences du violent tremblement de terre au Népal ont marqué le travail de Solidar Suisse en 2015. Au Népal, Solidar a distribué plus de 15‘000 tentes et fourni des semences à près de 5‘000 paysans et paysannes. La reconstruction est actuellement en cours. Dans le Sud du Liban, Solidar a soutenu des communes, via des projets d’infrastructures, et terminé des logements pour plus de 500 réfugié-e-s. Esther Maurer, directrice de Solidar Suisse: « A côté des réfugiés syriens, il est particulièrement important d’aider la population pauvre libanaise afin de ne pas renforcer les tensions existant dans la société ».

Outre l’aide humanitaire, Solidar Suisse a concentré ses activités sur ses deux priorités thématiques que sont le « travail décent » et « la démocratie et la participation ». Solidar Suisse s’y est fortement engagée avec ses projets de coopération au développement à l’étranger et ses campagnes d’informations en Suisse, notamment sur les conditions d’exploitation dans les usines de jouets en Chine.

Croissance des programmes d’aide humanitaire

Solidar Suisse a atteint un produit d’exploitation de 23.7 millions de francs au total, soit 17 pourcent de plus que l’année précédente. 19 millions de francs ont été consacrés en 2015 pour les activités à l’étranger, soit une croissance de 18 pourcent par rapport à 2014. Environ un tiers de ce montant a été affecté à l’aide humanitaire et deux tiers à la coopération au développement. Quatre pourcent ont été consacrés aux activités de sensibilisation en Suisse.

Résolution pour une politique étrangère solidaire de la Suisse

L’Assemblée générale de Solidar Suisse s’est engagée dans une résolution contre les réductions massives qui menacent la coopération au développement suisse. Elle a aussi demandé au Conseil fédéral et au Parlement de prendre au sérieux leur engagement constitutionnel pour une politique étrangère solidaire. Les montants alloués à la coopération doivent progressivement être augmentés pour atteindre 0,7 pourcent du produit national, tel que décidé par les pays à l’ONU. « Il n’est pas acceptable, explique Esther Maurer, qu’un pays riche comme la Suisse économise sur le dos des plus pauvres. Au contraire, afin d’atteindre les objectifs du développement durables (ODD) récemment décidés à l’ONU, un renforcement de l’engagement international est indispensable et urgent. »

Plus d’informations

Esther Maurer, directrice de Solidar Suisse, 079 430 82 22

Documents:
French translation unavailable for .
French translation unavailable for .