Malgré la logique économique actuelle qui inonde le marché de produits à bas coûts impactant négativement l'environnement et les droits humains, il est possible d'agir. Solidar Suisse a rassemblé quelques astuces pratiques pour vous. Vous pouvez également lire notre dernier rapport. Malheureusement, les conditions dans les usines ne s'améliorent que très timidement.

Astuces

1) Faites attention à la qualité: non seulement le matériau doit durer, mais aussi l’intérêt pour les jouets. Mieux vaut offrir un cadeau qui fait vraiment plaisir que 10 cadeaux vite oubliés.

2) Offrez des cadeaux alternatifs: des activités telles que cinéma, théâtre ou zoo sont des cadeaux formidables et équitables. Aux marchés aux puces, dans les second-hands et auprès d’ami-e-s, vous trouverez une énorme quantité de jouets de qualité qui peuvent faire plaisir.

3) Personne n’est parfait: donner durablement n’est pas toujours facile. N’abandonnez pas si cela ne fonctionne pas toujours et que vous devez faire des compromis. Il est plus important de faire de petits pas dans la bonne direction et sur le long terme, que parfait pour un Noël

4) Sensibilisez les gens autour de vous: sensibilisez votre famille et ami-e-s aux problèmes de la production de jouets.

5) Participez à la transformation économique: interrogez les commerçants sur les conditions de production. Même si la réponse est souvent insatisfaisante, votre question envoie un signal.

6) Engagez-vous politiquement : profiter des possibilités de participation du système politique suisse. Soutenez les engagements pour plus de justice globale en élisant des politicien-ne-s qui sont cohérent-e-s avec cette position.

La Chine continue d'être l'usine du monde pour les jouets. On y fabrique non seulement des jouets en plastique et des peluches, mais aussi des jeux de société et des jouets en bois. Deux jouets sur trois achetés en Suisse proviennent de Chine.

Des enquêtes clandestines dans les usines

Depuis 2015, Solidar Suisse fait réaliser des enquêtes clandestines pour faire la lumière sur les conditions dans lesquelles nos jouets sont fabriqués dans les usines chinoises. Le rapport de cette année examine de près cinq usines. Les violations se révèlent à nouveau nombreuses :

  • Des salaires inférieurs au minimum vital
  • Des heures supplémentaires innombrabres en violation du droit chinois
  • Absence ou insuffisance de vêtements de protection, absence d'examens médicaux pour les personnes occupant des postes de travail dangereux, formation insuffisante en matière de sécurité
  • Absence de système de représentation pour les travailleurs-euses et absence de mécanismes de plainte indépendants

Quelles sont les causes de ces violations?

La question se pose: pourquoi si peu de choses changent-elles, alors que les grandes marques comme Disney, Hasbro, Mattel & co. promettent depuis des années qu'elles vont améliorer les conditions de travail?

La réponse est simple : les multinationales exigent des améliorations dans les usines, mais ne changent pas leur propre modèle d'entreprise. En exerçant une pression sur les prix d'achat, en fixant des délais de production courts et exigeant un maximum de flexibilité de la part des usines, elles sont à l'origine des violations du travail constatées. En déchargeant leur responsabilité sur les usines, les grandes marques réduisent le risque de scandales, tout en maintenant les conditions amenant aux violations constatées dans les usines.

2019 Fair Toys

Fair Toys Now!