Que penseraient les sœurs Anna et Elsa, héroïnes de « La Reine des neiges 2 », des conditions de production du merchandising du film ? Alors que le dernier long métrage de Disney sort dans les salles actuellement, la nouvelle enquête de Solidar Suisse révèle notamment comment les ouvriers de l’usine « Kong Xing » à Guangdong sont exploités pour la production des jouets Disney.

Près d'un produit sur six dans le commerce de détail suisse contient de l'huile de palme. Une matière première également omniprésente dans les produits du géant alimentaire suisse Nestlé. La nouvelle étude de Solidar Suisse montre comment les travailleurs sont exploités dans les plantations de Malaisie auprès desquelles Nestlé achète de l'huile de palme. Exposés à l'arbitraire des exploitants de plantations, le travail des enfants et le travail forcé y sont répandus. Solidar Suisse demande à Nestlé de la transparence et d'assurer des conditions de travail décentes dans les plantations.

La nouvelle loi fédérale sur les marchés publics (LMP), adoptée aujourd’hui au Parlement, offre une plus grande marge de manœuvre pour des achats publics socialement et écologiquement responsables. Les principes de durabilité et de qualité se sont finalement imposés, au terme d’un processus de révision qui a duré dix ans. Le travail de longue haleine de la « coalition d’ONG pour les achats publics » a contribué à ce changement de paradigme. L’ombre au tableau réside toutefois dans le fait que désormais, des niveaux de prix différents dans les pays de production sont pris en compte.

En 2018, Solidar Suisse s'est engagée avec succès en faveur des personnes défavorisées et opprimées. L’organisation a connu une année réjouissante en matière de dons. Le fait que le chiffre d'affaires de Solidar Suisse ait baissé de 5% par rapport à l'année précédente est dû principalement à l’arrivée à terme de plusieurs projets. D'autre part, les dons affectés ont augmenté de 21% pour atteindre un niveau record, ce qui témoigne de la confiance des donateurs dans le travail de Solidar Suisse.

Après les inondations catastrophiques au Mozambique, plusieurs ONG suisses ont envoyé une lettre ouverte au Crédit Suisse, lui demandant de rembourser un prêt d’un milliard de dollars US à ce pays en crise. Il s’agit d’une partie des dettes cachées totalisant deux milliards de dollars US résultant d'accords illégaux frauduleux entre le Crédit Suisse, la banque russe VTB, des entrepreneurs internationaux et des représentants du gouvernement mozambicain. En 2016, ces prêts illégaux ont plongé le Mozambique dans une crise financière qui se poursuit à ce jour, et qui rend la reconstruction du pays beaucoup plus difficile.

Mercredi, 20. Mars 2019
Iwan Schauwecker

Solidar Suisse fournit de l'aide humanitaire aux victimes du cyclone Idai au Mozambique. L'ONG met à disposition 100'000 francs et lance un appel au don. Cette aide humanitaire est coordonnée sur place avec le Corps suisse d'aide humanitaire (CSA) et la Direction du développement et de la coopération (DDC). Solidar Suisse est présente depuis de nombreuses années au Mozambique avec des projets de coopération au développement.

Une nouvelle enquête de Solidar Suisse montre que 250’000 enfants travaillent dans les champs de coton au Burkina Faso. Une activité qui a de lourds impacts sur leur santé et les empêche de suivre une scolarisation normale. Les traders suisses de coton profitent de cette activité, pourtant illégale. Solidar Suisse demande à Reinhart AG et Louis Dreyfus SA de s'engager immédiatement contre le travail des enfants dans leurs chaînes d'approvisionnement.

Les consommateurs suisses dépensent chaque année 450 millions de francs pour les jouets de Noël, majoritairement fabriqués en Chine. Une enquête réalisée anonymement dans quatre usines chinoises produisant pour les multinationales Disney, Hasbro et Mattel révèle 23 violations des droits du travail. Or une amélioration des conditions de travail coûterait peu : en augmentant le prix final des jouets de seulement 65 centimes, il serait possible de doubler les salaires des ouvriers.

Mardi, 11. Septembre 2018
Iwan Schauwecker

Dans une étude publiée aujourd’hui, Alliance Sud montre comment, même avec le Projet fiscal 17 (PF 17), les bénéfices des multinationales pourront continuer à être déplacés en Suisse pour y être taxés très légèrement. La prétention que les régimes fiscaux spéciaux seraient abolis avec le PF 17 ne tient pas la route. La Suisse veut conserver son modèle d’affaires fiscal avec le PF 17, au détriment aussi des personnes dans les pays en développement. 

Pages

Solidar vous informe

Lionel Frei

Contact pour les Médias

Suisse romande
Lionel Frei, Communication
Tél:+41 (0)21 601 21 62
Mobile:+41 (0)79 472 71 42
E-Mail:lionel.frei@solidar.ch