Mercredi, 2. Décembre 2020
Lionel Frei

La dernière enquête menée par Solidar Suisse dans une usine de jouets Mattel en Chine montre que le harcèlement sexuel fait partie de la vie quotidienne des travailleuses, en plus des conditions de travail indignes. Bien que la multinationale de jouets Mattel tente de commercialiser sa poupée Barbie comme modèle d'émancipation féminine depuis 2015, elle ne fait rien pour mettre un terme aux nombreux cas de harcèlement dans ses usines. 

Isabelle Chevalley (conseillère nationale PVL/VD) a payé une station de radio burkinabé pour produire un reportage contenant de nombreuses fausses déclarations sur le travail de Solidar Suisse. Objectif : dénigrer le travail de Solidar Suisse. Le document intitulé « Rapport de Solidar, réalité ou mensonges » reprend des citations directes d'Isabelle Chevalley sans le mentionner. Le document falsifie aussi des emprunts (non référencés) à des articles scientifiques. Solidar Suisse regrette que les opposants à l'initiative pour des multinationales responsables propagent des « fake news » pour dénigrer les initiants.

Un document intitulé « Rapport de Solidar, réalité ou mensonge » réalisé par la radio burkinabé Tan Konnon a récemment été mis à la disposition des médias suisses. Ce document contient des informations mensongères sur la manière dont nous avons réalisé notre enquête sur le travail des enfants dans les champs de coton au Burkina Faso. La radio est parrainée par Isabelle Chevalley (pvl), opposante à la campagne pour des multinationales responsables. Cette dernière a déjà dénigré à plusieurs reprises le travail de Solidar Suisse. Solidar Suisse regrette profondément cette volonté de nuire à son image et au sérieux de son travail.

Lors d'un vote qui a eu lieu hier, les membres de Solidar Suisse ont élu Sabin Bieri, Tamara Funiciello et Reto Wyss au sein du comité de Solidar Suisse. L’ONG soutient les travailleurs-euse-s exploité-e-s dans le Sud et fournit une aide d'urgence après les catastrophes. Par exemple au Mozambique, où Solidar Suisse est intervenue en 2019 après la tempête tropicale « Idai », ou au Cambodge où l'organisation soutient la lutte syndicale des travailleurs-euses du textile. 

La crise du coronavirus a plongé de nombreux pays en développement dans des situations d’urgence exceptionnelles. Les banques suisses doivent assumer leurs responsabilités en tant que créanciers majeurs de ces pays. Plusieurs organisations de développement de­mandent à la Confédération de convoquer une table ronde pour négocier les modalités d’une annulation de dettes.

En collaboration avec Solidar Suisse et 10 autres œuvres d’entraide partenaires, la Chaîne du Bonheur a pu soutenir directement et indirectement plus de 1,3 million de personnes au Népal pour un montant d’environ 28,8 millions de francs. Cinq ans après le séisme dévastateur, une évaluation indépendante révèle que l’aide apportée a répondu aux besoins des sinistrés. Par ailleurs, les sondés estiment que le soutien fourni par la Suisse s’est traduit par une amélioration pérenne de leurs conditions de vie.

Que penseraient les sœurs Anna et Elsa, héroïnes de « La Reine des neiges 2 », des conditions de production du merchandising du film ? Alors que le dernier long métrage de Disney sort dans les salles actuellement, la nouvelle enquête de Solidar Suisse révèle notamment comment les ouvriers de l’usine « Kong Xing » à Guangdong sont exploités pour la production des jouets Disney.

Près d'un produit sur six dans le commerce de détail suisse contient de l'huile de palme. Une matière première également omniprésente dans les produits du géant alimentaire suisse Nestlé. La nouvelle étude de Solidar Suisse montre comment les travailleurs sont exploités dans les plantations de Malaisie auprès desquelles Nestlé achète de l'huile de palme. Exposés à l'arbitraire des exploitants de plantations, le travail des enfants et le travail forcé y sont répandus. Solidar Suisse demande à Nestlé de la transparence et d'assurer des conditions de travail décentes dans les plantations.

Pages

Solidar vous informe

Lionel Frei

Contact pour les Médias

Suisse romande
Lionel Frei, Communication
Tél:+41 (0)21 601 21 62
Mobile:+41 (0)79 472 71 42
E-Mail:lionel.frei@solidar.ch